Pensée du mois

Décembre 2021 : Une vision de beauté

        La fête de l'Immaculée Conception est une vision de surhumaine beauté. Marie se donne tout entière à l'amour : elle n'est pas autre chose que le don total et éternel de la créature à Dieu, sans aucune réserve, sans aucune limite. Marie réalise toute la beauté de l'univers dans son acte [...] Poursuivre la lecture...

Novembre 2021 : Une communion d’amour.

La prière du chrétien dans l’Eglise est un acte social qui l’unit non seulement à Dieu, mais à tous ses frères. Rien n’est plus admirable que cette communion d’amour qui rassemble la vie de tous en une seule vie. Les saints des premiers âges, les saints des contrées les plus lointaines me deviennent proches, plus [...] Poursuivre la lecture...

Septembre – Une parole du Cardinal Ratzinger.

De la crise d'aujourd'hui émergera une Eglise qui aura perdu beaucoup. Elle deviendra petite et devra repartir plus ou moins des débuts. Elle ne sera plus en mesure d'habiter la plupart des édifices qu'elle avait construits au temps de sa prospérité. Et étant donné que le nombre de ses fidèles diminuera, elle perdra aussi une [...] Poursuivre la lecture...

Que notre adoration ne cesse jamais !

L'Eglise et le monde ont grand besoin du culte eucharistique. Jésus nous attend dans ce sacrement de l'amour. Ne mesurons pas notre temps pour aller le rencontrer dans l'adoration, dans la contemplation pleine de foi et prête à réparer les grandes fautes et les grands délits du monde. Que notre adoration ne cesse jamais ! [...] Poursuivre la lecture...

Avril 2021 : Christ est VIVANT !

Jésus n’est pas un personnage dépassé. Il est vivant, ici et maintenant. Il marche avec toi chaque jour, dans la situation que tu vis, dans l’épreuve que tu traverses, dans les rêves que tu portes en toi. Il ouvre des chemins nouveaux où il te semble qu’il n’y en a pas, il te pousse à [...] Poursuivre la lecture...

Mars 2021 : Le paradoxe de la mort

Il y a dans la mort un paradoxe. La mort signifie la passivité la plus totale, l'effacement radical, la disparition, et en même temps sa dimension cachée, secrète, indique comment la passivité peut être vécue comme l'acte d'amour le plus grand. Quand on meurt, il ne nous reste plus qu'un seul acte à poser, l'acte [...] Poursuivre la lecture...